Actualités

L’avenir du recrutement

L’avenir du recrutement

Dans un monde où les nouvelles technologies révolutionnent nos vies professionnelles, les RH sont au cœur de ce changement dans l’entreprise. Et si un service est particulièrement ciblé, c’est bien celui du recrutement !

Pour affiner le processus de sélection des candidats, évaluer plus rapidement leur personnalité et attirer les nouvelles générations de talents, le recours aux techniques digitales de recrutement est essentiel. En effet, le CV ainsi que la lettre de motivation ne suffisent plus.

En effet, aujourd’hui les entreprises optent pour de nouvelles méthodes de recrutements qui sont soit la méthode de la gamification qui mélange challenges et recrutement ou bien encore l’acquisition d’un logiciel de suivi des candidats qui facilite le travail du DRH en couvrant l’intégralité du processus de recrutement. Ces méthodes permettent de gagner en efficacité mais également de diminuer le coup du recrutement annuel.

Mais l’innovation dans le recrutement ne s’arrête pas là. En effet, il existe une nouvelle manière de recruter des candidats et ce sans faire le moindre effort ou presque. Il s’agit bien sûr de l’intelligence artificielle.

Mais alors c’est quoi l’intelligence artificielle ? Selon la définition du Dictionnaire : « Elle correspond à l’ensemble des théories et des techniques qui permettent de développer des programmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine ».

 

Cette méthode permet d’optimiser le sourcing en matchant automatiquement le profil avec le poste. Elle permet également d’analyser les gestes, les expressions du visage, la sémantique à partir d’un entretien vidéo, et ce de façon neutre, sans a priori sur le candidat, contrairement à un recrutement « humain ». De plus, il arrive que certains recruteurs fassent de mauvais choix dans leur recrutement à cause de préjugés. L’intelligence artificielle peut permettre d’éliminer ces préjugés et de rendre les choix du recruteur beaucoup plus objectifs.

C’est le cas du Groupe Beaumanoir (spécialiste de la franchise et de l’affiliation dans la mode, le prêt à porter et le textile) qui utilise un ChatBot pour aider ses boutiques à recruter plus facilement des conseillers de vente. Le principe est simple, les candidats répondent à une série de questions, puis leur candidature est analysée et classée. Celles qui correspondent le plus aux besoins sont mises en avant auprès du recruteur.

Toutefois, attention, se tourner vers l’intelligence artificielle n’est pas une méthode miracle et cela peut amener à une certaine déshumanisation dans le recrutement. En effet, cet outil aura pour risque à long terme de sélectionner des candidats avec le même profil et donc de réduire la diversité qui enrichit une entreprise. Surtout, elle ne permet pas d’évaluer le potentiel mais se base sur les compétences exprimées.

Il faut garder à l’esprit que seul le recruteur peut tisser des liens avec les candidats et lui seul saura évaluer au mieux un profil avec la culture de l’entreprise. Il est donc nécessaire de bien paramétrer ses outils d’intelligence artificielle.